Raphaël Firon 

Raphaël Firon est un jeune photographe diplômé d’Icart Photo. Son travail se concentre majoritairement sur le paysage architectural Européen, emprunt à un urbanisme bien souvent chaotique.

Il ne rejette pas l’humain dans la photographie ou dans l’image en général, mais il soutient que l’acte photographique doit être une affaire de solitude.

« On est toujours seul à regarder dans son viseur. » 

Son œil photographique a été élevé par une photographie très proche de l’école de Düsseldorf et de la nouvelle objectivité russe. Il cherche à tout pris à retransmettre ce qu’il voit de la manière la plus objective.

Toute personne qui fait un arrêt sur image à un moment donné, quelque soit le medium, est un témoin de son temps. La mémoire s’évanouit et embellit les choses. Alors que les images restent intègres.

 

« D’aucun dirait que les quartiers de banlieue sont laids ou que les pays de l’ex-URSS sont ravagés, mais je pense que c’est important de faire un témoignage des choses à un moment donné . »